Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 51 le Mer 16 Déc - 15:32
Sondage

Comment avez-vous connu le Forum des Lorrains ?

52% 52% [ 14 ]
11% 11% [ 3 ]
22% 22% [ 6 ]
15% 15% [ 4 ]

Total des votes : 27

Statistiques
Nous avons 210 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est scheffer

Nos membres ont posté un total de 9323 messages dans 3502 sujets
Tchat Blablaland

Lé kouzi Wèlch / Les cousins Welches

Aller en bas

Lé kouzi Wèlch / Les cousins Welches

Message par Prince Noir le Mar 19 Juin - 6:37

Èmi lorèñ, èchtauw k’vo lo sèvau, mè èchtauw k’vo l’au rèvyè, vo-z-au dé kouzi an Alzas, d’l’aut kotè dé pèsèdj do Bonnam, dé Sèynt-Mèri, d’Urbèz èko dé Saol. S’a Wèlch k’no-z-o è na. Syèt, no n’so mi sova kouzi pa lo boudyo, mè pa lo longgèdj, inn longgèdj ké rmont è él i bonnèvi d’sla, do ta dé Celtes èko dé Romains.



Panorama sur le Pays Welche dans le Massif des Vosges (Crédits photo : Bernard Chenal)

Dj’u vo palè  d’voté kouzi do Vau d’Orbéy, do. Sé an pèvau aupè fo èsè pa tsu lé  smay d’inn kotè è l’aut kotè dé Vosges, s’a sur, no pouran no konpar, bé me k’no no konperno èvo sau ké dmouro drau bè da lè Pyèyn d’Èlzès. No n’no-z-o jamè tro bé èkodè èvo rauw, no-z-aut ké dmouro hau dèri toula, vark kracho mèk dé chterbi ! J’n’è kna mèym k’èymo pu tchi nalè o martchi d’Frèz, putauw k’è séy dé Kéyspè, pramou k’lé djang d’Frèz so ko pu èblang  è k’é n’sé perno mi po dé Monsu d’naur pèñ ! Mè, botch, koch-te !

S’n’a mi k’no no vèyan bé sova, po inn mèryèdj, inn ètèrma, ou bé lé-z-ot. È, ma fou, nak tortu lé kouzi, no-z-èyman ausi usi kat no no rtrovan, lé djèn surtou. Vala sou k’ sau d’Frèz déjan kat é vnan é-z-ot d’Orbéy :

- « S’a djo d’féyt èney, vo frau ko krev-pans, vo minndjrau èk dé bong, do ha èvo dè bèteys, do makéy èvo dè brokat, dé hamay èvo do bertak, dé kmat èvo do matnè lèséy ! »

Sau d’Fralang n’in mi lé dèréy non pu po s’fout kat é vèyan vnu sau d’Frèz po lè féyt, s’ir prék toukou, mèk dé djèn bokilyo :

-« Ah ! vannsi lé sna chmèl ! (Pramou k’él uzan lé chmèl po nalè auwrè da lo bauw è po vnu è pi chkè Fralang). Po èn fou, k’é n’fèyo mi lor smèyn  lo dimontch ! (Po dir k’él auwran wè do ta dè smèyn). Mè sa n’lé-z-èpeytchré mi d’vèr mèk do ble  dmèñ lo mèti (D’fèr inn ble linndi, dé n’mi nalè auwrè) ».

Po lé bès ausi, s’ir dé sna chmèl, mè mi po lè mèym rajo : pramou k’é sawoun tonnè lè vals ausi bé k’èn pidauwl, è sla, lé boub dé Fralan, é n’pan mi lo chmékè !

Ma fou, no-z-awoun bèl è fergonnè, no-z-in kouzi maugrè sla.

***

Les cousins Welches

Amis lorrains, peut-être le savez-vous, mais peut-être l’avez-vous oublié, vous avez des cousins en Alsace, de l’autre côté des Cols du Bonhomme, de Sainte-Marie, d’Urbeis et de Saales. C’est Welches que nous nous appelons. Certes, nous ne sommes pas souvent cousins par le nombril, mais par la langue, une langue qui remonte à il y a bien longtemps, au temps des Celtes et des Romains.

Je veux donc vous parler de vos cousins du Val d’Orbey. Si on pouvait se héler assez fort par dessus les sommets d’un côté à l’autre côté des Vosges, c’est sûr, nous pourrions nous comprendre, bien mieux que nous nous comprenons avec ceux qui habitent en bas dans la Plaine d’Alsace. Nous ne nous sommes jamais très bien entendus avec eux, nous autres qui demeurons là-haut, là derrière, où ne poussent que des broussailles ! J’en connais même qui préfèrent aller au marché de Fraize plutôt qu’à celui de Kaysersberg, parce que les gens sont plus aimables et qu’ils ne se prennent pas pour des Messieurs de pain noir ! C’est-à-dire qui vivent au-dessus de leurs moyens. Mais, bouche, tais-toi !

Ce n’est pas que nous nous voyions bien souvent, pour un mariage, pour un enterrement ou bien la fête du village. Et, ma foi, comme tous les cousins, nous aimions bien aussi nous taquiner quand nous nous retrouvions, les jeunes surtout. Voilà ce que les ceux de Fraize disaient quand ils venaient à la Fête d’Orbey :

- « C’est jour de fête aujourd’hui, vous ferez encore bombance, vous mangerez quelque chose de bon, des pommes de terre avec le petit-lait du beurre, du rata de pommes de terre et de légumes avec un extrait du petit-lait de fromage, des pommes de terre cuites et écrasées avec du fromage très passé et fermenté, des pommes de terre avec du lait caillé et tourné ! »

Ceux de Fréland n’étaient pas les derniers non plus pour se moquer quand ils voyaient arriver ceux de Fraize pour la fête, presque toujours que de jeunes bûcherons :

- « Ah ! Voici les sans semelles ! (Parce qu’ils usaient les semelles pour aller travailler en forêt et pour venir à pied jusqu’à Fréland). Pour une fois qu’ils ne font pas leur semaine le dimanche ! (Pour dire qu’ils ne travaillaient guère en semaine). Mais ça ne les empêchera pas de voir seulement du bleu demain matin ! (De faire un lundi bleu, de ne pas aller travailler) »

Pour les filles aussi, c’étaient « des sans semelles », mais pas pour la même raison : parce qu’ils savaient valser comme une toupie, et cela, les garçons de Fréland ne pouvaient pas le supporter !

Ma foi, nous avions beau nous chercher noise, nous étions cousins malgré cela.

Gilbert MICHEL, membre de la Société d’Histoire du Val d'Orbey et de l’Association de Sauvegarde et de Valorisation du Patrimoine de Fréland, pour le Groupe BLE Lorraine.

M. MICHEL est également l’auteur de plusieurs ouvrages sur le pays et le patois welche, dont notamment Le Welche tel qu’en lui-même aux Editions J.D. Reber (2015) ou Lo pli Prins (traduction en welche de l’œuvre de Saint Exupéry) aux Editions Tintenfass (2017).

_________________
Toute l'actualité lorraine sous un angle différent, c'est maintenant et sur :

http://blogerslorrainsengages.unblog.fr

Groupe BLE Lorraine, au service de la Lorraine et des Lorrains
avatar
Prince Noir
Admin

Messages : 7725
Réputation : 6
Date d'inscription : 25/08/2009
Localisation : Lorraine

http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lé kouzi Wèlch / Les cousins Welches

Message par Prince Noir le Mar 19 Juin - 7:15

A noter que le soulignement signifie que les lettres ou syllabes sont allongées à la prononciation en langue Welche.

_________________
Toute l'actualité lorraine sous un angle différent, c'est maintenant et sur :

http://blogerslorrainsengages.unblog.fr

Groupe BLE Lorraine, au service de la Lorraine et des Lorrains
avatar
Prince Noir
Admin

Messages : 7725
Réputation : 6
Date d'inscription : 25/08/2009
Localisation : Lorraine

http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum